Bienvenue sur le site internet de Saint-Maugan - Ille-et-Vilaine

  • <marquee>Bienvenue sur le site internet de Saint-Maugan - Ille-et-Vilaine</marquee>
  • <marquee>Bienvenue sur le site internet de Saint-Maugan - Ille-et-Vilaine</marquee>
  • <marquee>Bienvenue sur le site internet de Saint-Maugan - Ille-et-Vilaine</marquee>
  • <marquee>Bienvenue sur le site internet de Saint-Maugan - Ille-et-Vilaine</marquee>
  • <marquee>Bienvenue sur le site internet de Saint-Maugan - Ille-et-Vilaine</marquee>
  • <marquee>Bienvenue sur le site internet de Saint-Maugan - Ille-et-Vilaine</marquee>
  • <marquee>Bienvenue sur le site internet de Saint-Maugan - Ille-et-Vilaine</marquee>
  • <marquee>Bienvenue sur le site internet de Saint-Maugan - Ille-et-Vilaine</marquee>
  • <marquee>Bienvenue sur le site internet de Saint-Maugan - Ille-et-Vilaine</marquee>
  • <marquee>Bienvenue sur le site internet de Saint-Maugan - Ille-et-Vilaine</marquee>
  • <marquee>Bienvenue sur le site internet de Saint-Maugan - Ille-et-Vilaine</marquee>
  • <marquee>Bienvenue sur le site internet de Saint-Maugan - Ille-et-Vilaine</marquee>

Accueil du site > Tourisme > PATRIMOINE LOCAL

PATRIMOINE LOCAL

L’Eglise de St-Maugan

Eglise St-Maugan

Eglise romane remaniée gothique. Très ancienne, elle renferme encore de jolis trésors tels que 2 tableaux du 17ème (Le Rosaire et Le Sacrifice d’Isaac aux environs de 1640) et un tableau du 18ème (La Résurrection vers 1730).

La paroisse est citée en 1152 lors de la fondation de l’abbaye St-Jacques de Montfort à qui elle fut confiée.

La charpente de la nef, caractéristique du pays avec ses entrais à manchon, et le clocher peuvent dater des environs de 1540.

Une vaste chapelle fut bâtie au sud vers 1576 au vu d’un vitrail qui portait le blason des Duvauférier, considérés comme les fondateurs de l’église.

Lors de l’achat de 3 nouvelles cloches en 1891, le porche sud fut remplacé par une tour de clocher.

Le retable du fond est le seul survivant des 3 commandés par le recteur Macé entre 1730 et 1734.

L’ancien presbytère

Ancien presbytère

Le recteur Louis Le Tanneux en fit aveu au Roi en 1679. Il fut racheté par le Maire Busnel de Montoray en 1811. Le dernier recteur à l’avoir habité fut l’abbé Poulnais jusqu’à la fin des années 1970.

Faute de prêtre, il fut ensuite transformé en chambres d’hôtes communales. Aujourd’hui cette belle bâtisse n’appartient plus à la commune de St-Maugan mais à M. et Mme TEMPLIER Frédéric et Claude qui, après l’avoir rénovée, ont continué l’activité de la location de chambres d’hôtes.

Manoirs et châteaux

- Le château de la Basse Ardaine Château de la Basse Ardaine

Il fut construit en 1903 par la famille du Pontavice. Il se caractérise par ses trois parties d’inégale importance. Le motif principal est la tour d’escalier de plan carré, reconnaissable à sa haute fenêtre étroite. De part et d’autre, 2 pavillons sont placés à des distances inégales car séparées du côté droit par la porte d’entrée et du côté gauche par une galerie à 3 travées. Aujourd’hui le château est toujours habité par les descendants des du Pontavice. C’est un lieu privé qui ne se visite pas.

- Le manoir de Montoray Manoir de Montoray

Ce manoir, qui apparaît sur le cadastre de 1830, était déjà, selon les archives, la demeure de nobles seigneurs en 1370 puisqu’il y est mentionnée cette année là la présence de Jean Damon de la Règneraye, député sous Henri IV. Depuis 1893, le manoir appartient à la famille De L’Espinay. C’est un lieu privé qui ne se visite pas.

- Le manoir du Vauférier Manoir du Vauferrier

Magnifique manoir d’origine féodale, qui avait un droit de Haute-Justice et un droit de quintaine. Il était au seigneur du nom. L’acte le plus ancien est daté de 1370. A l’abandon aujourd’hui, il fut une ferme et, juste devant, fut construite en 1978 une habitation.

Les chapelles

- La chapelle de Montoray

Chapelle de Montoray L’ancienne chapelle n’existe plus mais la famille de Farcy qui a reconstruit le manoir en 1842 a également construit une chapelle gothique dédiée à Saint-Augustin. C’est une chapelle privée et aussi funéraire, la famille de L’Espinay y a ses caveaux.

- La chapelle de Saint-Antoine-de-Padoue Chapelle St Antoine

On y prie pour retrouver ce que l’on a perdu. Il n’y a pas dans les archives d’informations précises sur sa date de construction. Le blason martelé au dessus de la porte du transept sud porte la date de 1663.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF